La Business School for Translators débarque en Espagne (traduction automatique )

Par Elena FernándezEn entreprise en traductionLa Business School for Translators débarque en Espagne

J’ai eu la chance de faire une petite interview avec Marta Stelmaszak à propos de son cours de commerce en ligne pour traducteurs «Négocier – Vendre – Traduire” (Qu’est que c’est L’école de traducteurs de Bussines en espagnol!) puisque j’ai pu jeter un œil à son contenu et je souhaite vous recommander cette formation avec laquelle vous acquerrez toutes les compétences pour affrontez le marché de la traduction avec sécurité et confiance.

Dans le premier bloc vous établirez l’itinéraire que vous souhaitez suivre Cela dépend de toi:

  • un traducteur indépendant en herbe, ou
  • un traducteur avec une certaine expérience qui souhaite renforcer votre position sur le marché, ou
  • un traducteur avec une vaste expérience et vous souhaitez consolider votre entreprise.

Dans le deuxième bloc, vous apprendrez le concepts de base sur l’économie et les affaires dans une langue proche et parfaitement adaptée au marché de la traduction. Dans le troisième bloc vous commencerez à définir votre entreprise et les services que vous allez offrirComment allez-vous les présenter et à qui allez-vous les offrir? Disons que vous concevrez votre business plan et vous établirez les actions que vous devez réaliser à temps. Dans le quatrième bloc, vous apprendrez à contrôler son développement et à évaluer les résultats à travers les techniques de vente, la gestion des ressources, etc. Enfin, dans le cinquième bloc, vous acquerrez la formation nécessaire pour savoir se vendre, proposer des offres compétitives et gérez vos projets de traduction de manière autonome.

La prochaine édition commence le 17 févrierSi vous êtes intéressé, ne perdez pas une minute en savoir plus sur ce cours! Mais, un moment!, Je veux aussi que vous soyez au courant d’un promotion spéciale que vous verrez à la fin de l’entrevue. 😀

Entretien avec Marta Stelmaszak:

Pourquoi avez-vous décidé de créer un cours de gestion pour les traducteurs?

Nous sommes convaincus qu’en perfectionnant leurs compétences commerciales, les traducteurs peuvent travailler mieux, plus satisfaits et de manière plus productive. J’avais déjà donné des cours de commerce avant, en anglais, mais… bon, nous les traducteurs disons souvent qu’un texte est plus efficace lorsqu’il est dans la langue maternelle du lecteur. Je ne pouvais pas vraiment remettre en question cette affirmation lorsque Lourdes Yagüe m’a proposé pour la première fois de créer un cours d’espagnol. Elle est beaucoup plus efficace car elle s’adresse à un seul segment, à des collègues qui travaillent dans des conditions similaires et qui doivent faire plus ou moins face aux mêmes problèmes. De cette façon, il est beaucoup plus facile de trouver des solutions qui peuvent fonctionner pour toutes les personnes impliquées.

Qu’est-ce qui différencie ce cours du reste?

À mon avis, c’est le fait que tous les élèves sont dans le même contexte ou situation et que cela leur permet de collaborer plus facilement entre eux pour trouver des solutions. De plus, dans ce numéro, nous allons vous offrir une assistance quotidienne et exclusive par e-mail pour nous assurer que tout le monde est sur le parcours et reste sur la bonne voie pour le terminer. Je n’ai encore rien vu de tel dans l’industrie de la traduction.

Selon les opinions de vos élèves, qu’est-ce qu’ils apprécient le plus dans le contenu une fois qu’ils ont terminé?

Des leçons riches en connaissances et, ce que je fais de mieux, avec une planification cohérente. Nous avons tous des idées brillantes, mais nous ne parvenons souvent pas à les mettre en pratique. Avec “Négocier – Vendre – Traduire»Vous ne pouvez pas échouer car vous commencerez à planifier à partir de la première leçon.

Une anecdote intéressante à nous raconter sur les éditions précédentes?

Fin octobre, les heures de consultation étaient sur le point de commencer, un complément de Négocier – Vendre – Traduire (c’est un horaire spécial dans lequel nous sommes disponibles pour que les étudiants puissent nous envoyer leurs exercices pour recevoir la correction individuellement). À cette époque, j’étais à New York en voyage d’affaires. Je restais presque à la périphérie de la ville et j’ai dû partir tôt pour éviter l’heure de pointe du matin. Les heures de consultation ont commencé à 9h00 (14h00 en Espagne) et, à 9h15, j’étais encore dans le train, en retard et je me suis arrêté dans un tunnel! Pas de connexion, pas d’Internet… et pendant que Lourdes et les étudiants m’attendaient. Je suis arrivé à la gare à 9h20 et suis allé dans le premier café que j’ai trouvé, mais leur connexion Internet ne fonctionnait pas. Finalement, j’ai pu trouver un Starbucks à proximité et j’ai pu rencontrer les heures de bureau à partir de là, plutôt qu’au bureau où j’étais censé travailler ce jour-là. Tout s’est bien passé mais, bien sûr, c’était une expérience d’enseignement à retenir.

Merci, Marta!

 

Et avant de terminer je vous laisse des informations sur un PROMOTION que nous avons préparé pour vous à un prix spécial: deux cours en ligne sur les affaires et la fiscalité pour les traducteurs pour seulement 199 €.

 

Que comprend cette promotion?

Le cours de “Négocier – Vendre – Traduire“Et le”Fiscalité et comptabilité des traducteurs»De Trágora avec contenu qui complète le cours NVT à 100% être prêt à vous inscrire en tant qu’indépendant en Espagne, connaître la TVA et l’impôt sur le revenu des personnes physiques, faire vos factures et budgets, tenir votre comptabilité et gérer la relation avec vos clients.

PackTragoraNVT (1)

La Business School for Translators débarque en Espagne

Source link